La gestion de l’eau et l’assainissement à la CAPI

Dans le plan de mandat 2014-2020, une des volontés annoncées des élus communautaires était de simplifier la gouvernance de la gestion de l’eau. Cela afin de :

  • Permettre une meilleure  transparence et lisibilité des citoyens.
  • Garantir une équité  dans  la  facturation  de  ce  bien  particulier, qu’est l’eau.

Pour rappel, la  CAPI a en effet hérité d’une gestion de l’eau répartie en trois systèmes : une Délégation  de  Service  Public  à  un opérateur  privé,  une  Régie  de  l’eau et une Société d’Économie Mixte dont la majorité du capital est détenue par la CAPI et les collectivités publiques locales.

 

La gestion de l’eau en 2018

Lors  du  conseil  communautaire  du  20  décembre  2016,  les  élus  de  la  CAPI  ont  voté  en faveur  d’une  gestion  par  un  exploitant  unique et en mode public . Cela dans le but de rechercher une uniformité et une optimisation qualité/coût sur la globalité de son territoire.

Ainsi, à partir de 1er mai 2018, la distribution d’eau potable et l’assainissement seront assurés par une régie unique et non plus par des opérateurs privés (hors communes membres d’un syndicat intercommunal).

Pour être prêts en mai 2018, une société publique locale (SPL) va être créée.