Future piscine CAPI

Cette année, nous faisons sortir de terre une nouvelle piscine intercommunale à Bourgoin-Jallieu. Vous avez suivi les différentes étapes de ce chantier à travers nos réseaux sociaux. Nous sommes maintenant dans le dernier virage de sa construction et vous profiterez de cet équipement dès la rentrée 2022.

En attendant, nous vous proposons de participer au choix de son nom. 3 personnalités de l’histoire de la natation ont été présélectionnées.

La CAPI organise une large consultation (panel citoyens, Conseil de Développement, élus…). À votre tour, vous pouvez voter pour le nom de ce nouvel équipement.

Pour voter, rendez-vous : ICI.

Alice Milliat

Alice Milliat est née le 5 mai en 1884 à Nantes. Sportive, elle devient la 1ière femme à parcourir 80 km sur la Seine en moins de 12 heures. En 1915, elle prend la présidence du Fémina Sport, le premier club omnisport féminin. Elle organise le premier cross féminin et d’autres compétitions sportives comme des matchs de football.

Alice Milliat s’était fixée pour objectif que les femmes puissent pratiquer pleinement tous les sports. Une fondation Alice Milliat existe, présidée par Aurélie Bresson.

Celle-ci n’hésite pas à dire qu’Alice Milliat est devenue une porte-parole pour la cause des femmes dans le sport au point de déranger le monde du sport de l’époque réservé aux hommes.

En 1920, malgré l’insistance d’Alice Milliat, Pierre de Coubertin et le comité olympique refusent toujours la participation de femmes aux Jeux olympiques.

Elle décide alors de créer des jeux mondiaux féminins. Les jeux mondiaux féminins à Paris en 1922, puis en Suède en 1926, sont un succès rendant possible la participation des femmes en 192 aux premiers Jeux olympiques à Amsterdam, en athlétisme.

 

Alice Millat devient alors la première femme de l’histoire à intégrer un jury olympique.

Mais dès 1932, aux Jeux olympiques suivants, Alice Milliat n’est plus membre du jury et la France n’envoie que 2 femmes à Los Angeles. Veuve et sans enfant, Alice Milliat meurt dans l’anonymat le 19 mai 1957.

(Source texte : Fondation Alice Milliat).

Theo Curin

Théo Curin, né le 20 avril 2000 à Lunéville en Meurthe-et-Moselle, est un jeune nageur handisport. Il  est un véritable ambassadeur du mouvement paralympique et pour lui « tout est possible » !

Amputé des 4 membres à l’âge de 6 ans suite à une méningite foudroyante, il se met à la natation. Sa rencontre avec Philippe Croizon (athlète handisport) va être déterminante pour la suite de sa carrière. Il intègre à 13 ans le pôle France handisport de natation à Vichy et participe à ses premiers Championnats de France. Il devient très vite l’un des grands espoirs français de la natation handisport et participe aux jeux paralympiques à 16 ans (le plus jeune de la délégation française).

Théo obtient le titre de double Vice-Champion du Monde en 2017 et remporte la médaille de bronze au 200m nage libre lors des Championnats du Monde à Londres en septembre 2019.

En septembre 2020, il est devenu le premier athlète quadri-amputé à terminer un half Ironman aux Sables d’Olonne, exploit réalisé en 6h53.

Aujourd’hui, Théo s’entraîne à Vichy (Allier) et il a participé en 2016 à Rio à ses premiers Jeux Paralympiques à l’âge de 16 ans seulement.

Il est membre de la commission des athlètes de Paris 2024, conférencier, chroniqueur TV et radio, YouTubeur, acteur, le jeune sportif a à cœur de prouver que le handicap est une force !

En 2021, il renonce à participer aux Jeux Paralympiques de Tokyo pour se lancer un défi hors du commun : la traversée du lac Titicaca à la nage !

Au total, une distance de 108km dans une eau à 12°, à 3800m d’altitude en compagnie de Malia Metella, vice-championne olympique de natation, et de Matthieu Witvoet, éco-aventurier.

(Source texte : Wikipédia).

Camille Muffat

Camille Muffat a marqué l’histoire de la natation et du sport olympique français en remportant trois médailles aux JO de Londres en 2012.

Travailleuse, Camille s’est toujours entraînée à Nice aux côtés de l’exigeant entraîneur Fabrice Pellerin et du champion Yannick Agnel.

Elle connaît sa première heure de gloire en dominant en 2005 l’intouchable Laure Manaudou lors du 200 mètres quatre nages des championnats de France. Camille n’est alors âgée que de 15 ans et signe par la même occasion le record de France de la discipline.

En 2010 elle va enchaîner des performances de premier plan : l’année suivante, elle est quadruple championne de France et obtient deux médailles mondiales sur 200 et 400 mètres.

En 2012, elle décroche le titre olympique à Londres sur 400 mètres nage libre, ce qui fait d’elle la quatrième française de l’histoire à remporter un titre olympique individuel en natation après Jean Boiteux, Laure Manaudou et Alain Bernard. Elle prend sa retraite le 12 juillet 2014.

Elle a porté haut les couleurs de la ville de Nice lors d’évènements sportifs promotionnels, notamment autour du rugby et de la course à pied.

Camille Muffat est décédée le 9 mars 2015 dans un accident d’hélicoptère, dans le nord-ouest de l’Argentine, alors qu’elle participait au tournage d’une émission de télé-réalité de la chaîne TF1.

(Source texte : Wikipédia).

Crédit photo : Hugo Barbier-Images Aériennes pour CAPI.

puce Actualités à la une

11 Avril 2024