Des microforêts en centre-ville

La CAPI teste l’implantation d’une microforêt à Villefontaine avant de déployer cette technique sur l’ensemble de son territoire. Un pas de plus en faveur de la biodiversité et du bien-être des habitants.

La végétalisation des centres-villes représente un enjeu non négligeable dans l’aménagement des communes de notre territoire. Afin de favoriser la biodiversité et pour réguler la chaleur en été, la CAPI a implanté une microforêt de 110 m2 au cœur de Villefontaine.

Inspirée de la méthode mise au point dans les années 70 par le botaniste Japonais Akira Miyawaki, notre service des Espaces Verts a mis en place une forêt dense, composée de 28 espèces sélectionnées dont 16 autochtones, les autres vivant à moins de 20 km autour de la zone.

Provenant d’une pépinière locale, elles sont d’ores-et-déjà acclimatées, et devraient trouver leur autonomie et ne plus nécessiter d’entretien en à peine trois ans.

Rapidement, la microforêt devrait apporter un vent de fraîcheur aux habitants (avec une baisse significative de 2 degrés pour les alentours immédiats), en plus de restaurer des habitats favorables à la biodiversité en milieu urbain, et mieux stocker le carbone.

Coup double donc pour le cadre de vie : une vue plus bucolique, une réduction des bruits et des poussières. Des bénéfices sans appel !

Photos : Franck Crispin pour CAPI.

puce Actualités à la une

19 Janv. 2023