Petite enfance, application des mesures sanitaires

Conformément aux dernières restrictions annoncées par le Président de la République ce mercredi 31 mars 2021, la CAPI est contrainte de fermer l’ensemble de ses structures Petite Enfance à compter du samedi 2 avril 2021 et pour une durée de 3 semaines. Toutes les structures sont concernées :

Multi-accueil Champ-Fleuri ; Multi-accueil À Petits Pas ; Multi-accueil Petit prince ; Multi-accueil Petites Frimousses ; Multi-accueil Fondbonnière ; Multi-accueil Gaie La Ronde ; Multi-accueil la Maison de Praline ; Multi-accueil le P’tit Mousse ; Multi-accueil Les Trésors de l’Isle ; Multi-accueil Les Trois Vallons ; Multi-accueil les Maronniers ; Multi-accueil Claude Debussy ; Multi-accueil Justin et Valentine ; Multi-accueil La Pinède ; Multi-accueil Les Fougères ; Multi-accueil Saint-Bonnet ; Multi-accueil Servenoble ; Multi-accueil Mas de la Raz ; Micro-crèche Les Vulpiminis ; Micro-crèche Lilots pirates ; Micro-crèche les Ruy’Mini ; Micro-crèche les Moussaillons ; Micro-crèche Les Alvins ; Halte-Garderie La Ribambelle.

L’activité d’accueil et de conseil des RAM (Relais Assistant Maternels) est maintenue mais les temps d’éveil sont suspendus.

Mobilisation pour les personnels prioritaires

Comme en 2020, la CAPI et ses équipes se mobilisent pour garantir aux personnels prioritaires de disposer d’un mode de garde pour leurs enfants.

Un numéro spécial est mis en place pour une inscription dans les plus brefs délais  : 04 74 96 78 87.

Un mail dédié est également à disposition : directionpe@capi38.fr .

Ce service est ouvert à compter de ce jeudi 1er avril 2021. Il est accessible 7 jours sur 7, de 8h à 18h.

L’accueil des enfants sera possible du lundi au vendredi à compter du mardi 6 avril 2021 de 6h à 20 h.

Dans la limite de 10 enfants accueillis maximum par structure (nouvelle recommandation de l’Etat datant du 3 avril 2021),  5 structures seront ouvertes à compter du 6 avril et accueilleront les enfants inscrits :

  • « Les Petits Princes » : 7 rue des Castors à Bourgoin-Jallieu (quartier de la Grive, à proximité du centre hospitalier) ;
  • « Le P’tit Mousse » : Rue de l’embarcadère à L’Isle d’Abeau ;
  • « Lilots Pirates » : Rue de l’embarcadère à L’Isle d’Abeau ;
  • Champfleuri : Bâtiment « Le Berjamini » 1 bis rue Jean-Henri Fabre à Bourgoin-Jallieu ;
  • « Saint-Bonnet » : 18 square des Charpennes à Villefontaine.

Attention : cette liste est susceptible d’évoluer en fonction du nombre de demandes.

La liste des pièces à produire par les familles le premier jour de l’accueil de leur enfant est la suivante :

  • Une fiche de paie ou une carte professionnelle ;
  • Le carnet de vaccination de l’enfant ;
  • Et les coordonnées des personnes autorisées à venir chercher l’enfant.

Les personnels prioritaires

Sont concernés :

  • Tous les personnels des établissements de santé publics et privés ;
  • Tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maison de retraite, AHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD… ;
  • Tous les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées, … ;
  • la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers ;
  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
  • Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
  • Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil ;
  • Les forces de sécurité intérieure (police municipale et nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire).

Cette liste est susceptible de réactualisation.