Neige, verglas, qui fait quoi ?

Lorsqu’il neige ou qu’il y a du verglas, passé l’émerveillement devant les flocons, il faut s’organiser pour se déplacer.
En quoi consiste l’intervention des services de la CAPI ? Explications.

Précisément, qui déneige quoi ?

Il est du ressort du Conseil général de dégager les routes départementales et nationales, tandis que les communes doivent déneiger les voiries communautaires, communales ainsi que les trottoirs.
Quant aux particuliers, ils doivent intervenir devant leur maison.
Et la CAPI ?
Dans le cadre de la mutualisation, nous avons signé une convention avec 4 communes de l’agglo (L’Isle d’Abeau, Saint-Quentin-Fallavier, Vaulx-Milieu et Villefontaine) et sur celles-ci, nos équipes déneigent les voiries de leur territoire.
Sur les 18 autres communes de la CAPI, le déneigement est à la charge de chaque municipalité. « Nous intervenons le plus tôt possible afin de ne pas bloquer la circulation », précise Jean-Pierre BARBIER, responsable de la Régie Espaces Publics.
« Nous faisons le maximum pour optimiser la mobilité des moyens de transport et  obtenir un réseau routier dégagé lors des déplacements  matinaux des usagers. »

Sur le terrain ….

En pratique, comment cela se passe t-il en hiver ?
Grâce à un abonnement à Météo France, le système d’alerte est constant, au plus près des prévisions. Par ailleurs, un patrouilleur sillonne les routes des 4 communes et déclenche l’alerte. L’intervention est alors activée. Pour anticiper au maximum, les équipes
service hivernal de la CAPI interviennent, si besoin, le plus tôt possible pour effectuer des pressalages à la bouillie de sel (un mélange de sel en grains et de saumure qui améliore l’efficacité dans la fonte de la glace).
L’astreinte des équipes de service hivernal est activée du 8 novembre 2019 au 13 mars 2020.

Les moyens :

> 1 patrouilleur sur les routes
> 5 camions équipés de lames et saleuses (bouillie de sel)
> 10 personnes : 5 chauffeurs, 5 rippers (agent gérant les débits de sel)
> 1 mécanicien

Les riverains, qu’ils soient propriétaires ou locataires, doivent déneiger les trottoirs jusqu’au caniveau afin d’assurer le passage des piétons. À défaut, la commune peut effectuer ce travail à leurs frais (selon les articles L.2212-2 du code général des collectivités territoriales et article R.610-5 du code pénal).

Et l’usager de la route dans tout ça ?

Il est conseillé à l’usager de consulter les conditions météorologiques et de rester très vigilant voir de différer ses déplacements si les conditions de circulation sont trop difficiles.
Par temps de grand froid, Il faut rouler lentement et donc prévoir plus de temps pour se déplacer : très souvent, les dérapages ont lieu lorsque le conducteur roule trop vite compte tenu de l’état de la chaussée.
Sur chaussée glissante, il ne faut pas hésiter à allonger de façon significative les distances de sécurité. Les dépassements intempestifs, les accélérations soudaines ou les freinages brusques sont autant de risques de perte de contrôle du véhicule en cas de verglas.
De plus, il est conseillé d’utiliser des pneus hiver. Adaptés à toutes les conditions hivernales, leur gomme plus tendre et leurs sculptures plus profondes, améliorent l’adhérence et le freinage. Il est indispensable d’équiper les 4 roues afin de conserver un niveau d’adhérence similaire à l’avant et à l’arrière.
Enfin, nous vous rappelons que le dépassement d’un engin de service hivernal en action est interdit à tout véhicule.