Ambroisie, restons mobilisés !

Devenez  acteur de la lutte contre les ambroisies et suivez ces quelques précautions  pour traverser la période estivale le plus sereinement possible en cas de pic pollinique.
Si vous faites partie des personnes allergiques, sachez que sur notre territoire CAPI, le premier pic de pollinisation des ambroisies a eu lieu  entre le 12 et le 15 août.

DEVENEZ ACTEUR DE LA LUTTE CONTRE L’ AMBROISIE

LOGO_APPLI_AMBROISIE_CAPI

  • En prévenant la pousse sur les terres retournées et rapportées
  • En nettoyant et en entretenant les espaces infestés
  • En signalant l’ambroisie avec l’application.

 

Téléchargez l’application  GPS Invasives & Nuisibles qui permet de transmettre des données de terrain métrées… et planifier la gestion des moyens de lutte.

3 FAÇONS DE LUTTER CONTRE L’AMBROISIE

En prenant conscience de l’impact de leurs pollens sur la santé publique :
L’ambroisie est une plante invasive à l’origine de réactions allergiques souvent gênantes, parfois graves, d’août à début octobre : rhinite, conjonctivite, apparition ou aggravation de l’asthme, trachéite ou eczéma… Le rendement agricole et la biodiversité des écosystèmes naturels subissent aussi les effets de l’ambroisie.

En signalant sa progression :

Visuel Appli GPS Invasives & Nuisibles

Tout le monde a un rôle à jouer contre les ambroisies. D’abord en signalant les moindres zones infestées. Rien de plus facile grâce à la nouvelle application  « GPS Invasives & Nuisibles » développée pour la CAPI par le bureau d’études Evinerude, qui remplace « GPS ambroisie », disponible en téléchargement depuis juillet 2018  sur Google Play et l’Apple store ! Ces indications permettent d’optimiser et de suivre les moyens de lutte mis en œuvre et d’éviter les lieux à risque pour les personnes allergiques.

En unissant nos moyens :

La CAPI met en œuvre des actions concertées avec les communes et les agriculteurs. Un agent surveille cinq points de mesure chaque semaine. Les modes d’intervention suivent la maturation de l’ambroisie : arrachage manuel (mi-juillet), fauchage (mi-août), fauchage avec aspiration des graines (septembre) puis végétalisation des surfaces par une technique de  projection d’un mélange de graines pour éviter le retournement de la terre (octobre).

Si vous ou vos proches êtes allergiques, consultez la carte de vigilance des pollens du RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique)  http://www.pollens.fr/docs/vigilance.html où vous retrouverez la carte hebdomadaire de risque allergique à l’ambroisie dans chaque département ou le site ATMO Auvergne-Rhône-Alpes https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/article/ambroisie-et-pollens
Ces cartes visent à aider les personnes allergiques à adapter leur comportement et leur traitement aux conditions à venir.

COMMENT SE PROTÉGER ?

Chez soi :

  • Se rincer les cheveux le soir,
  • Aérer vos intérieurs plutôt avant le lever et après le coucher du soleil
  • Éviter l’exposition aux autres substances irritantes ou allergisantes : tabac, produits d’entretien, parfum d’intérieur, encens ….

A l’extérieur :

  • Éviter certaines activités : Entretien du jardin, activité sportives ….
  • Privilégier les sorties en fin de journée, porter si besoin des lunettes de protection et masque,
  • Éviter de faire sécher du linge à l’extérieur ;
  • Garder les vitres fermées en voiture.

L’ACTION DE LA CAPI POUR LUTTER CONTRE L’AMBROISIE

Depuis 2012, la CAPI s’est engagée dans la mise en œuvre d’actions concertées avec les communes et les agriculteurs de son territoire, accompagnée par un bureau d’étude spécialisé et la Chambre d’Agriculture de l’Isère. Ces 3 années d’action ont permis de constater l’efficacité des moyens de lutte déployés avec une diminution de plus de 80 % de la présence de l’ambroisie sur les bords de route ciblés par un plan de gestion. Une action efficace de lutte commence par une phase de diagnostic pour localiser la plante et connaître son niveau d’infestation afin de déployer des actions adaptées à la situation, au bon moment et avec les bons moyens.

Pour tout savoir sur les ambroisies, consultez le site de l’observatoire des ambroisies www.ambroisie.info